15 mars 2017

atelier du 16 mars journal

Aujourd’hui, la séance portait sur le droit de vote des femmes et une initiative du collège Banon dans les Alpes-de-Haute-Provence « Silence, on lit ! ».

Depuis quand les femmes ont-elles le droit de voter ?

Au cours de l’histoire, les femmes n’ont pas toujours eu les mêmes droits que les hommes, comme par exemple, le droit de vote. Si aujourd’hui les femmes ont le droit de voter et d’être candidate à des élections dans les pays démocratiques, il n’en a pas toujours été ainsi. Le droit de vote pour les femmes existe depuis environ 150 ans. Avant cela, les femmes étaient jugées « irresponsables » et  leurs rôles étaient de rester à la maison pour s’occuper de leur foyer et éduquer les enfants. Mais peu à peu, les mouvements féministes sont apparus pour réclamer le droit de vote des femmes. Avant le XXe siècle, quelques pays accordent le droit de vote aux femmes mais provisoirement. Il faut attendre 1893 pour que ce droit soit enfin légalisé en Nouvelle-Zélande. Ensuite, vient la Finlande en 1906, la Norvège en 1913 et le Danemark en 1915. En 1918 et 1919, de nombreux pays légalisent à leur tour ce droit de vote comme l’Allemagne, Le Royaume Uni, les Etats-Unis et le Canada. En France, pays des Droits de l’Homme, il faut attendre 1944. Aujourd’hui, dans tous les pays démocratiques, les femmes ont le droit de voter et d’être candidate à des élections. Même si elles sont très peu nombreuses à être à la tête d’un Etat.

Qu’est-ce que l’initiative « Silence, on lit ! » ?

Chaque jour, les élèves du collège de Banon consacrent un quart d’heure à la lecture juste avant la reprise des cours de l’après-midi à 13H40. Une petite cloche retentit et  tous les élèves  sortent un livre de leur choix sauf journaux, magazines et ouvrages scolaires. Professeurs, Personnels administratifs et Techniques se prêtent également à l’exercice. Ainsi, chaque jour, les élèves devront avoir dans leur cartable un livre, leur livre.

Un rendez-vous instauré par la principale du collège, inspiré par l’exemple d’un lycée turc, pour redonner aux élèves le goût à la lecture. L’idée est née en Turquie, dans un lycée d’Ankara. Depuis 15 ans dans cet établissement, tous les jours à la même heure, tout le monde (élèves, professeurs, employés et personnel administratif) fait une pause et lit un livre de son choix pendant quinze minutes.
S’ensuivent des discussions, des recommandations, des échanges où chacun exprime librement ses goûts et ses réflexions.
Les effets bénéfiques de ce temps de lecture sur les élèves comme sur les adultes sont évidents : Le développement de la curiosité, de l’esprit critique, l’amélioration de l’expression écrite et orale, des relations élèves-professeurs, et aussi l’amélioration du climat scolaire.

Ainsi, la principale du collège explique son initiative, « Silence on lit !  Invite à la pratique quotidienne de la lecture, à l’école qui est l’endroit et le moment de la prise des bonnes habitudes. Convaincue que la lecture est une activité nécessaire et bénéfique pour mieux vivre ensemble, nous avons besoin plus que jamais du silence et des partages que le livre rend possible. »

Pour Jessica cette initiative « permet de se calmer, de canaliser son énergie pour bien travailler l’après-midi », pour Lina « c’est bien, ça peut aider ceux qui ont des difficultés à lire chez eux », pour Bintou « cette action permet de se rapprocher les uns et les autres autour d’une activité commune » et enfin Maelys, « C’est bien parce qu’ils sont tous ensemble pour l’activité ».

08 mars 2017

images

« C’est juste une p’tite chanson » est le nouveau tube des Enfoirés 2017, nom que prend depuis 1989, un regroupement d’artistes et de personnalités, qui vont collecter des fonds pour l’association les Restos du Cœur grâce à leur tournée de concert et la vente de CD. Les 10 et 11 mars, c’est le lancement de la collecte nationale, des milliers de bénévoles vont collecter dans 6 000 grandes surfaces partout en France des produits destinés aux Restos du coeur.

C’est un humoriste français, Coluche, qui a créé cette association qui distribue depuis plus de 30 ans un repas chaud à ceux qui ont faim. L’occasion pour nous aujourd’hui, de faire un zoom sur Coluche et son association les Restos du cœur.

Mais Coluche, c’est qui ?

Michel Colucci, dit Coluche, est un humoriste et comédien d’origine italienne, né le 28 octobre 1944 dans le 14e arrondissement de Paris et mort le 19 juin 1986 à Opio (Alpes-Maritimes). Orphelin de père à l’âge de trois ans, il commence à travailler dès l’âge de 15 ans. En 1968, il devient chanteur ambulant. Puis, il joue au « Café de la gare » où des jeunes artistes le rejoignent comme Gérard Depardieu, Miou-Miou, Patrick Deweare, Renaud…Plus tard, avec des copains, il fonde la troupe « Le vrai chic parisien ». C’est au tout début de sa carrière qu’il adopte le pseudonyme « Coluche » à 26 ans.

A partir de 1974, Coluche réalise ses premiers spectacles en solo et acquiert la notoriété à la télévision et à la radio avec ses sketchs « C’est l’histoire d’un mec » et le « Schmilblick ». Il utilise son humour décapant pour remettre en question la morale, la religion et la politique et tous les travers de la société. De 1978 à 1979, il anime sur Europe n°1 l’émission « On n’est pas là pour se faire engueuler. » En 1981, il se porte candidat à l’élection présidentielle.

Au cinéma, Coluche interprète de nombreuses comédies (L’aile ou la cuisse, Le maître d’école, Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ, Banzaï, Inspecteur la Bavure…) et il reçoit le César du meilleur acteur pour « Tchao Pantin » en 1983.

En 1985, Coluche qui aime la provocation monte un faux mariage canular avec Thierry Le Luron, « pour le meilleur et pour le rire« . La même année, il bat le record du kilomètre lancé à moto.

Révolté par la détresse de ceux qui souffrent de la précarité, Coluche se lance dans l’humanitaire en fondant les « Restos du cœur« , en septembre 1985, dans le but de donner des repas aux sans-logis, en particulier pendant les mois d’hiver. Vingt ans après, la précarité n’a pas cessé de croître, comme le nombre de repas fournis par les « restos du cœur ».

Coluche meurt le 19 juin 1986 dans un accident de moto.

Et les Restos du cœur, c’est quoi ?

Les Restaurants du cœur – Les Relais du cœur, connus sous le nom de Les Restos du cœur, est une association de loi 1901 à but non lucratif et reconnue d’utilité publique créée en France, par Coluche en 1985.

Coluche explique pourquoi il les a créés : « ils ont pour but d’aider et d’apporter une assistance bénévole aux personnes démunies, notamment dans le domaine alimentaire par l’accès à des repas gratuits, et par la participation à leur insertion sociale et économique, ainsi qu’à toute l’action contre la pauvreté sous toutes ses formes. »

Cette association a pour particularité d’avoir bénéficié du soutien de plusieurs personnalités françaises, dès ses débuts, et d’une vaste médiatisation, ce qui retient l’attention de la classe politique, permet d’établir de nouvelles lois, et attire la participation de nombreux bénévoles.

Le premier restaurant ouvre ses portes le 21/12/1985, sous une tente dans un terrain vague du 19e arrondissement.

Quelques chiffres :

 11, c’est le nombre d’antennes nationales qui composent Les Restos du cœur,

 119, c’est le nombre d’associations départementales qui y participent,

 2 000, c’est le nombre de centres partout en France.

71 000, c’est le nombre de bénévoles.

01 mars 2017

 

4025

La séance d’aujourd’hui s’est axée autour d’un événement à venir :  La Journée internationale des femmes, célébrée chaque année partout dans le monde le 8 mars. Une occasion de faire découvrir des femmes qui ont marqué l’histoire et notamment Rosa Parks avec la présentation du livre d’Eric Simard : La femme noire qui refusa de se soumettre : Rosa Parks, illustré par Carole Gourrat, aux éditions Oskar Jeunesse.

-La Journée internationale des femmes, c’est quoi?

L’origine de cette journée s’ancre dans les luttes ouvrières et les nombreuses manifestations de femmes réclamant le droit de vote, de meilleures conditions de travail et l’égalité entre les hommes et les femmes, qui agitèrent l’Europe, au début du XXe siècle.

La création d’une Journée internationale des femmes est proposée pour la première fois en 1910, lors de la conférence internationale des femmes socialistes, par Clara Zetkin.

La date n’est tout d’abord pas fixée, et ce n’est qu’à partir de 1917, avec la grève des ouvrières de Saint-Pétersbourg, que la tradition du 8 mars se met en place. Après 1945, la Journée internationale des femmes devient une tradition dans le monde entier.

Cette journée est reconnue officiellement par les Nations Unies en 1977, puis en France en 1982.

Traditionnellement les groupes et associations de militantes préparent des manifestations, pour fêter les victoires et les acquis, faire entendre leurs revendications, afin d’améliorer la situation des femmes de part le monde.

La Journée des femmes reste aujourd’hui d’une brûlante actualité. Car l’égalité entre les hommes et les femmes n’ est toujours pas atteinte.

Des femmes qui ont marqué l’histoire:

Voici quelques femmes qui ont marqué l’histoire,  qu’elles soient : scientifique, comédienne, écrivaine, aventurière, ministre, écolière ou encore espionne, toutes ces femmes ont un point commun : elles se sont battues pour avoir les mêmes droits que les hommes et obtenir les mêmes libertés. Pour cela, elles ont bousculé les mentalités et pris de sacrés risques ! Elles ont vécu à des époques très différentes et s’appellent :

Olympe de Gouges, une écrivaine.

Louise Michel, une institutrice.

Louise de Bettignies, une espionne.

Lucie Aubrac, une professeure et résistante.

Julie-Victoire Daubié, la première bachelière.

Claudie Haigneré, une spationaute.

Malala Yousafzai, une écolière.

George Sand, une écrivaine.

Alexandra David-Néel, une exploratrice.

Simone Veil, une femme politique.

Marie Curie, une scientifique.

Nicole Abar, une sportive.

Rosa Parks, une militante contre le racisme.

-Zoom sur Rosa Parks à partir du livre d’Eric Simard:

Rosa Parks  est née le 4 février 1913, à Tuskegee, en Alabama, aux États-Unis. Son père était charpentier et sa mère institutrice. Ses parents se séparent alors qu’elle est  encore très jeune. Durant son enfance, elle fait l’expérience du racisme. À son époque, les Blancs et les Noirs n’ont pas les mêmes droits. En tant que Noire, elle était  très souvent victime de discrimination.

Sa famille s’est toujours battue pour l’égalité entre les individus et contre le racisme.

Grâce à sa mère, elle a eu la chance d’apprendre à lire et a pu faire des études.

À 19 ans, elle épouse Raymond Parks. Il est membre de la NAACP, une association qui lutte pour les droits des Noirs. Très vite, elle s’implique également dans cette association. Elle se bats pour la reconnaissance de l’égalité des droits entre les Noirs et les Blancs, pour qu’il n’y ait plus de différences entre les « races ».

A son époque, la ségrégation raciale se vivait au quotidien. Par exemple, les bus étaient divisés en deux, avec une ligne de démarcation au milieu. Les sièges à l’avant du bus étaient réservés aux Blancs. Les sièges à l’arrière étaient réservés aux Noirs et il était formellement interdit pour les Noirs de s’ asseoir sur les sièges réservés aux Blancs.

Le 1er décembre 1955, Rosa Parks s’est assise sur un siège à l’avant du bus, dans la ville de Montgomery. Le conducteur lui a demandé de céder sa place à un Blanc qui n’avait plus de place pour s’asseoir. Elle a refusé. En agissant de cette manière, elle violait la loi de la ville. Elle a été arrêtée et condamnée à payer une amende de 15 dollars.

Son arrestation provoque une grande vague de protestation. Un jeune pasteur de la ville, Martin Luther King, organise un mouvement de boycott des bus. Ce mouvement va prendre beaucoup d’ampleur. Pendant 380 jours, les Noirs vont refuser de prendre le bus.

Au final, son geste aura de nombreuses conséquences.

En 1956, la Cour suprême des Etats-Unis déclare que la ségrégation raciale ne respecte pas la loi américaine. C’est une grande victoire. Les Noirs ont enfin les mêmes droits que les Blancs. Il n’y a plus de différences.

Rosa Parks devient le symbole de la lutte pour l’égalité et la justice. On lui donne le surnom de « mère du Mouvement des droits civiques ».

Après ces événements, elle a perdu son travail et elle est  partie travailler comme couturière à Detroit, avant de devenir la secrétaire d’un député.

Elle meurt  le 24 octobre 2005.

Son action a été reconnue par tous. Elle été décorée de la médaille de la liberté par Bill Clinton, qui était président des États-Unis. Et elle à même reçu un hommage public après sa mort. Ce fut la première femme aux États-Unis à recevoir cet honneur.

 

22 février 2017

world-map-146505__340

La séance d’aujourd’hui s’est axée autour de deux événements :  La découverte par une équipe de chercheurs australiens et néo-zélandais des universités de Wellington et de Sydney d’un nouveau continent nommé Zealandia. Ces derniers ont dévoilé leur découverte dans un article de la revue scientifique The Geoligical society of America .

Ensuite, nous nous sommes intéressés à l’aventure du film zootopie, sorti en France il y a un an et qui a été le grand vainqueur de la 44e édition des Annie Awards. C’est une cérémonie qui récompense les films d’animation de l’année et qui s’est déroulée le 4 février dernier, à Los Angeles.

Zealandia, un nouveau continent ?

Selon cet article, « Zealandia serait un  continent de 4,9 millions de km2, séparé de l’Australie et de ses 7,8 millions de km2 de superficie. Ce continent de Nouvelle-Zélande est submergé à 94%, qui en fait le plus submergé de tous les continents. Seules parties au-dessus du niveau de la mer: les îles de la Nouvelle-Zélande et de la Nouvelle-Calédonie.

Les terres immergées désignées sous le nom de Zealandia auraient fait partie d’un supercontinent, Gondwana, formé par l’Antarctique, l’Amérique du Sud, l’Afrique, l’Australie et l’Inde. Les blocs se seraient séparés il y a plusieurs centaines de millions d’années, désagrégeant l’impressionnant Gondwana d’une dimension supposée de 4,9 millions de kilomètres carrés. Et Zealandia se serait alors endormi sous les eaux… »

Les scientifiques affirment ainsi que « Zealandia peut être considéré comme un continent car son point culminant (en Nouvelle-Zélande) est bien plus élevé que le niveau de la mer (3.724 mètres exactement), « la séparation tectonique et spatiale avec l’Australie » confirme que « la croûte continentale de Zealandia est en fait physiquement séparée de l’Australie« , une croûte plus épaisse et une vitesse sismique plus lente que celle de la croûte océanique.  »

Si Zealandia est formellement reconnu comme un continent, il viendrait donc s’ajouter  aux autres continents, à savoir :  l’Europe, l’Asie, l’Afrique, l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud, l’Antarctique et l’Australie.

-Zootopie, le film d’animation aux 6 récompenses :

Le film d’animation Zootopie est sorti grand vainqueur de la 44e édition des Annie Awards avec un total de 6 récompenses.

Ce film d’animation  rafle la mise avec la récompense principale du meilleur film, celle du design des personnages, celle de la réalisation (Rich Moore et Byron Howard), celle du storyboard mais également la meilleure performance vocale (Jason Bateman) et enfin, le meilleur scénario (Jared Bush et Phil Johnson).

01Février 2017

20170201_153119

Dans les journaux télévisés on entend souvent parler des migrations. Afin de mieux comprendre ce phénomène, une présentation du livre « Planète Migrants » de Sophie Lamoureux et Amélie Fontaine chez Actes Sud Junior a été proposée aux jeunes du blog.

Il s’agit un documentaire clair et précis qui propose un rappel historique de ce phénomène et détaille d’une manière habile les questions et les enjeux actuels auxquels les pays développés doivent répondre.

Voici les grandes questions qui ont été abordées :

C’est quoi un migrant ? c’est quelqu’un qui se deplace soit à l’interieur de son pays (migrant interne) soit d’un pays à l’autre (migrant internationnal).

Et la migration ? cela désigne un deplacement de la population.

Combien y-a-t-til de migrants dans le monde ? 232 millions. C’est un humain sur 30 qui a quitté son pays de naissance.

Depuis la fin du XXe siècle, les migrations ont explosé et c’est un phénomène qui s’accelere depuis 2011 avec ce que l’on appelle « la crise des refugiés ». Toutes les régions du monde sont concernées.

Une fois les définitions données et le côté historique abordé les jeunes, grâce à la lecture du livre, ont pu comprendre pourquoi un tel phénomène existait.

25 janvier 2017

atelier du 16 mars journal

 

La séance a été orientée à partir de l’actualité du week-end dernier à savoir, les 10 ans de la mort de l’Abbé Pierre, l’initiative saluée par Mark Zuckerberg du joggeur nantais Nicolas Lemonier et le 1er tour des élections des Primaires Citoyennes de la gauche.

 

-Les 10 ans de la mort de l’Abbé Pierre :

Le 22  janvier 2017, à l’occasion de la mort de l’Abbé Pierre il y a 10 ans jour pour jour, Emmaüs a organisé toute la journée des manifestations comme Place de la République à Paris avec des ateliers, des concerts et une soupe populaire. L’occasion de rappeler également que quatre millions de personnes sont encore mal logées en France.

Mais qui était L’Abbé Pierre ?

Henri Grouès, dit l’abbé Pierre, est né le 5 Août 1912 à Lyon et meurt le 22 janvier 2007 dans le 5e arrondissement de Paris. Il fut un prêtre catholique français de l’Ordre des Frères mineurs capucins, résistant, puis député et enfin,  fondateur du mouvement Emmaüs (organisation laïque de lutte contre l’exclusion)

Tout commence en 1942. Henri Grouès, qui est entré en religion quatre ans plus tôt sous le nom de Frère Philippe, entre dans la résistance pour venir en aide aux juifs et créer des maquis. Pour échapper à la Gestapo, il prend le surnom d’Abbé Pierre.

A la Libération, il entre en politique pour défendre ses idées et devient député de Meurthe-et-Moselle. En 1949, avec ses indemnités parlementaires, il achète une maison à Neuilly-Plaisance, qu’il transforme en auberge de jeunesse qu’il  nommera Emmaüs.

En novembre de la même année, il rencontre Georges Legay, un homme désespéré  « Je ne peux pas t’aider, je n’ai rien à te donner. Mais toi, tu peux m’aider à aider les autres ». lui répond l’Abbé Pierre. Georges accepte et devient le premier compagnon Emmaüs, fondant ainsi le mouvement tel qu’on le connaît aujourd’hui.

L’appel du 1er février 1954 :

Après les ravages de la guerre, les rigueurs de l’hiver 1954 tuent. Dans ce contexte de grave pénurie de logements, l’abbé Pierre désireux d’impliquer partout les populations dans la lutte contre la pauvreté, lance un célèbre appel sur les ondes de Radio Luxembourg. Aujourd’hui, 63 ans après cet appel et cet élan de solidarité, le Mouvement Emmaüs reste fidèle à son fondateur et poursuit, jour après jour, son combat.

Le mouvement Emmaüs aujourd’hui :

Ce mouvement  compte aujourd’hui 117 communautés. Elles sont des lieux d’accueil, de vie, d’activité et de solidarité, qui fonctionnent sans aucune subvention et uniquement grâce à la récupération d’objets. Cette autonomie financière leur permet d’être innovantes, et libres de leurs actions. La personne accueillie à la communauté reste le temps qu’elle souhaite, avec pour seule obligation de respecter les règles de vie communes. Fidèles à l’accueil inconditionnel, les communautés accueillent des personnes de tous horizons. La communauté permet de se « refaire une santé », de retrouver les repères d’une vie sociale organisée. Elle procure la fierté de se sentir à nouveau utile, et donne un sens à la vie en se mettant au service des plus démunis, grâce aux nombreuses actions de solidarité réalisées.

De plus, le Mouvement Emmaüs compte aujourd’hui 59 SOS Familles Emmaüs. Uniquement composés de bénévoles, ils soutiennent les ménages en situation de précarité financière en les conseillant sur la gestion du budget familial et en leur apportant une aide financière remboursable, sans frais ni intérêt. Ils agissent en lien direct avec les services sociaux, qui orientent vers eux les personnes en situation de mal-endettement, et préviennent ainsi les risques de surendettement.

-Zoom sur l’initiative de Nicolas Lemonier :

Le patron du célèbre réseau social Facebook, Mark Zuckerberg, a salué l’initiative écologique du joggeur nantais Nicolas Lemonier, en partageant son projet sur sa page Facebook.

A 34 ans, cet ostéopathe nantais et père de famille est à l’origine de l’association « Run Eco Team » qui milite pour une planète plus propre et encourage la population à être plus respectueuse de l’environnement. Créée en février 2016 à partir d’un compte Facebook, le groupe caritatif promeut le ramassage de déchets pendant son jogging, avec comme slogan « une course, un déchet ». Une fois les déchets ramassés et jetés, le coureur publie les photos sur Facebook. »Si vraiment tout le monde le faisait, ce simple geste aurait un réel impact sur l’environnement  », affirme Nicolas. Aujourd’hui, l’association compte 2300 membres, originaires des quatre coins du monde.

Cette action est également  soutenue par des sportifs de haut niveau comme Stéphane Diagana, champion du monde en 1997 et d’Europe en 2002 du 400 m haies, Denis Gargaud, champion olympique de Canoë-kayak à Rio, ainsi que l’athèlte Agnès Raharolahy.

-Les Primaires Citoyennes de la gauche

Dimanche dernier a eu lieu le 1er tour des Primaires Citoyennes de la gauche.

Les résultats sont les suivants :

36,35 % pour Benoît Hamon, 31,11 % pour Manuel Valls, 17,52 % pour Arnaud de Montebourg, 6,85 % pour Vincent Peillon, 3,88 % pour François de Rugy, 1,97 % pour Sylvia Pinel et 1,01 % pour Jean-Luc Bennahmias. Il y a eu 1,3 % de votes blancs et nuls.

Ce sont donc les deux candidats Benoït Hamon et Manuel Valls qui s’affronteront pour le second tour dimanche prochain.

18 janvier 2017

 

 

0060

La séance d’aujourd’hui était orientée autour de trois thèmes issus du journal d’Atre Junior du 16 janvier à savoir, la vague de grand froid,  le Forum Economique Mondial et les Primaires Citoyennes.

-La vague de grand froid

Une vague de grand froid s’abat sur le pays depuis le début de la semaine avec des températures allant, dans certains départements jusqu’à -12 degrès. Le froid implique de nombreuses répercussions, plus il fait froid et plus on monte le chauffage. Un pic de consommation d’énergie est attendu pour ce soir vers 19h pouvant  générer des risques de pannes électriques.

Ce sont les centrales électriques qui produisent de l’électricité mais en ce moment une dizaine de réacteurs sont à l’arrêt pour cause de vérifications techniques. Par conséquent, La France se fournit en électricité via d’autres pays comme l’Allemagne, la Suisse, l’Angleterre et l’Espagne.

Plusieurs mesures ont été préconisées en prévision du pic d’énergie de ce soir comme notamment une sensibilisation auprès des citoyens afin d’éviter de brancher plusieurs appareils électriques en même temps (sèche-linge et télé etc.)

 

-Le forum Economique Mondial

Depuis hier, la 47e édition du Forum Economique mondial a démarré à Davos, une petite station de de ski située dans les Alpes Suisses. Comme chaque année, il s’agit d’une grande réunion entre grands patrons et politiques autour des grands thèmes économiques. Cette année, le thème porte sur les inégalités. Depuis plusieurs années les économistes ont noté un accroissement des irrégularités  de revenus et des richesses dans le monde. Les plus riches deviennent encore plus riches et les plus pauvres encore plus pauvres. Aujourd’hui, 8 milliardaires mondiaux posséderaient autant de richesse que 3 milliards 600 millions de personnes les plus pauvres. Une personne sur dix vit avec moins d’un euro cinquante en poche par jour. Ainsi, hommes d’affaires et politiques se réunissent pour trouver des solutions afin de proposer une meilleure répartition des richesses et limiter la croissance du nombre des personnes les plus pauvres.

 

-Les Primaires Citoyennes

Après les primaires de la droite qui ont donné François Fillon vainqueur, les primaires de la gauche ont commencé et les votes se dérouleront  les dimanches 22 et 29 janvier afin de désigner le candidat de la gauche et des écologistes pour l’élection présidentielle du mois de mai prochain.

Sept candidats s’affrontent pour cette primaire à savoir : Manuel Valls, Sylvia Pinel, Vincent Peillon, François de Rugy, Arnaud de Montebourg, Benoit Hamon et Jean-Luc Bennhamias.

Des dates clés :

12 janvier : 1er débat télévisé des Primaires Citoyennes à 21h, retransmis sur TF1 et RTL entre les sept candidats,

15 janvier : 2 ème débat télévisé à 18h, retransmis sur BFM TV et Itélé,

19 janvier : 3 ème débat télévisé à 21h, retransmis  sur France 2, LCP et Europe 1,

20 janvier à minuit : fin de la campagne des Primaires Citoyennes,

22 janvier : vote pour le 1er tour avec au final deux candidats élus,

27 janvier : vote pour le second tour pour l’élection du candidat finaliste.

04 janvier 2017

images

 L’équipe de la médiathèque des Bleuets et les jeunes du blog vous souhaitent  une excellente année 2017, riche en découvertes !

La séance d’aujourd’hui a été orientée à partir du « Petit JT » réalisé par  Mon quotidien et  LCI du 31 décembre 2017.

Au programme : Le tour du monde des célébrations du nouvel an, les personnalités préférées des jeunes en 2016, les événements qui vont marquer les mois à venir, les films les plus attendus ces prochains mois et les bonnes résolutions et souhaits pour 2017.

-Le tour du monde des célébrations du nouvel an :

Dans la plupart des pays, le 01er janvier marque le début de la nouvelle année. En chine, le début de la nouvelle année commencera le 28/01/2017. Cette année sera pour ce pays, l’année du coq.

Dans le calendrier juif, nous sommes en 4777 depuis trois mois et selon le calendrier musulman, L’année actuelle est 1438 de l’hégire allant du 2 octobre 2016 au 21 septembre 2017.

Aux douze coups de minuit, le passage à la nouvelle année est représenté de différentes manières selon les pays :

En Australie à minuit les habitants tapent sur des casseroles, en Chine, on fait exploser des pétards pour faire fuir les mauvais esprits, en France, on s’embrasse sous du gui, symbole de chance, en Espagne, on mange un grain de raisin à chaque coup de minuit, en Amérique du Sud, les habitants mangent des lentilles pour attirer la richesse, en Russie, on ouvre en grand volets et portes pour faire rentrer la nouvelle année et lui souhaiter la bienvenue….

-Les personnalités préférées des jeunes en 2016 :

le blogeur Cyprien, le gamer professionnel Yellowstar, Antoine Griezmann, Marie-Amélie Le Fur, le rappeur Jul, Kev Adams et enfin, Thomas Pesquet.

-les événements qui vont marquer les mois à venir :

Le 01/01/2017 marque l’anniversaire de la monnaie Euro,

Le 11/01 se déroulera le Mondial 2017 de Handball,

Le 20/01 marquera la cérémonie d’investiture de Donald Trump,

Les 23/04 et 07/05 se dérouleront les élections présidentielles françaises,

Au mois d’août, aura lieu la 13e Coupe du monde de FIFA.

-Les films les plus attendus ces prochains mois :

Le 25/01 sortira le film « L’Ascension« , réalisé par Ludovic Bernard avec Ahmed Sylla et Alice Belaïdi,

Le 08/02 se sera autour du film « Seuls », réalisé par David Moreau avec Sofia Lesaffre et Stéphane Bak. Ce film est tiré d’une BD du même nom,

Le 08/02 il y aura également la sortie de « Lego Batman » un film d’animation américano-australien réalisé par Chris McKay,

Et encore, le 22/03, « La Belle et la bête » un film réalisé par Bill Condon avec Emma Watson et Dan Stevens.

Et pour finir, les bonnes résolutions et les souhaits  pour 2017 des jeunes du blog :

certains veulent « travailler mieux pour avoir de meilleures notes », d’autres veulent « aller plus souvent au centre commercial de Créteil Soleil ». Il y a ceux qui préfèrent « ne rien changer à leurs habitudes » et  d’autres qui rêvent de grands voyages mais tous font le même souhait « qu’il n’y ait plus d’attentats dans le monde en 2017 ».

07 décembre 2016

atelier du 16 mars journal

Aujourd’hui, au programme : Les primaires, qu’est ce que c’est ? ; Petite histoire de la conquête spatiale et la découverte du jeu Fingabol.

Les jeunes entendent depuis des semaines parler des primaires à droite puis des primaires à gauche. Mais les primaires, c’est quoi ?

La primaire représente une élection dans une famille politique (droite ou gauche) pour choisir un candidat à la présidentielle. Ce sont les citoyens qui sont appelés à voter pour choisir le candidat qui remportera la primaire et qui se présentera aux élections présidentielles. Ces dernières auront lieu au printemps 2017.

Petite histoire de la conquête spatiale :

Thomas Pesquet est le 10ème français à être allé dans l’espace. Il a décollé le 17 novembre 2016 à bord de Soyouz MS-03 dont l’équipage va occuper la Station Spatiale Internationale de novembre 2016 à mai 2017. C’est l’occasion pour nous de rappeler brièvement l’histoire de la conquête spatiale.

1957 : Le 1er satellite envoyé dans l’espace  s’appelle Spoutnik, il est d’origine russe.

1961 : Le 1er cosmonaute à quitter la Terre c’est Youri Gagarine.

1969 : 2 astronautes américains de la NASA posent un pied sur la Lune. l’un des deux s’appelle Neil Armstrong. Il dira cette célèbre phrase en posant son pied sur la Lune : « Un petit pas pour l’homme, un bon de géant pour l’humanité ».

1998 : Début d’un grand chantier : La construction de l’ISS (Station Spatiale Internationale)

Depuis 2012 : des robots sont envoyés sur Mars. Le 1er a être envoyé s’appelait Curiosity (2012).

Découverte du jeu Fingabol :

telechargement

Le fingabol est un nouveau jeu qui vient du Brésil. C’est un jeu d’adresse facile à prendre en main et accessible à tous. Le terrain est un plateau qui comporte 22 joueurs qu’il faut éviter ou au contraire utiliser comme appui pour marquer. Le ballon est remplacé par un jeton bi-matière appelé le « bol » conçu en aluminium pour sa légèreté et cerclé de gomme pour des rebonds précis et nerveux.

30 novembre 2016

20161130_160649

Aujourd’hui, l’atelier blog a laissé place à l’atelier « Lettres au Père Noël ».

Dans le cadre de notre partenariat avec le Musée de la Poste, 16 enfants aidés par l’animatrice Magali, ont réalisé chacun une lettre au Père Noël ainsi qu’une enveloppe décorée.

Voici les différentes étapes de leurs créations :

20161130_15201120161130_15392220161130_16063320161130_16064920161130_160702A la semaine prochaine…