Archives mensuelles : mars 2019

13 mars 2019

atelier du 16 mars journal

Aujourd’hui, la séance s’est axée autour de la Journée internationale des droits de la femme qui a été célébrée le 8 mars dernier.

C’est une journée internationale mettant en avant la lutte pour les droits des femmes et notamment pour la réduction des inégalités par rapport aux hommes.

 Les droits des femmes n’ont réellement commencé à évoluer en France qu’il y a quelques décennies.

Voici un bref rappel, sur les deux derniers siècles de l’évolution des droits des femmes :

 1791 : Olympe de Gouges rédige la « Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne »,

1792 : La loi permet le divorce par consentement mutuel,

1850 : Création obligatoire d’écoles de filles dans les communes de 800 habitants (loi Falloux),

1876 : Hubertine Auclert fonde la société Le droit des femmes qui soutient le droit de vote pour les femmes, 

1903 : Marie Curie reçoit le prix Nobel de physique,

1924 : Uniformisation des programmes scolaires masculins et féminins et création d’un baccalauréat unique,

1944 : Droit de vote et d’éligibilité pour les femmes,

1956 : Fondation de « la maternité heureuse » qui devient en 1960 Mouvement Français pour le Planning Familial,

1965 : Les femmes mariées peuvent exercer une profession sans l’autorisation de leur mari,

1967 : Loi Neuwirth qui  autorise la contraception,

1972 : – Reconnaissance du principe « à travail égal, salaire égal »,
– L’école polytechnique devient mixte : 8 femmes sont reçues,

1974 : Françoise Giroud devient la première secrétaire d’état à la condition féminine,

1975 : – Loi Veil pour l’Interruption Volontaire de Grossesse – IVG,

– Réintroduction dans la loi du divorce par consentement mutuel,

1976 : La mixité devient obligatoire pour tous les établissements scolaires publics,

1980 : Marguerite Yourcenar est la première femme élue à l’Académie française,

1981 : Yvette Roudy est ministre déléguée des droits de la femme,

1982 : L’IVG est remboursée par la Sécurité sociale,

1983 : Loi Roudy pose le principe de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes,

1984 : Le congé parental est ouvert à chacun des parents,

1991 : Édith cresson devient la première femme 1re ministre,

1993 : La loi du 8 janvier affirme le principe de l’exercice conjoint de l’autorité parentale à l’égard de tous les enfants, quelle que soit la situation des parents (mariés, concubins, divorcés, séparés),

1999 : Création du PACS (pacte civil de solidarité),

2000 : -Mise en œuvre d’une politique globale d’égalité des chances dans le système éducatif,

-Condamnation de l’entrave à l’IVG,

2000 : Promulgation de la première loi sur la parité politique,

2002 : – Création du congé de paternité,
– Reconnaissance de l’autorité parentale conjointe + garde alternée + coparentalité,
– L’enfant peut porter le nom de ses deux parents,

2006 : –Loi relative à l’égalité salariale entre les femmes et les hommes,
– 29 % des entreprises sont créées par des femmes,
– Les salaires des femmes sont inférieurs de 27 % à ceux des hommes. (Données DARES),
– En droit direct, les femmes touchent 825 € en moyenne contre 1 426 € pour les hommes, soit 50 % des retraites des hommes,

2008 : – Inscription dans la Constitution de « l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et sociales »,
– Les femmes représentent 47.6 % de la population active, 57,2 % des bénéficiaires du minimum vieillesse sont des femmes (à vérifier). Parmi les travailleurs à temps partiel 82 % sont des femmes,

2010 : Vote de la loi relative aux violences faites spécifiquement aux femmes, aux violences au sein des couples et aux incidences de ces dernières sur les enfants : création de l’ordonnance de protection des victimes et du délit de harcèlement moral au sein du couple,

2012 : Vote de la Loi n° 2012-954 du 6 août 2012 relative au harcèlement sexuel,

2014 : Vote de la Loi n°2014-873 du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes.