19 avril 2017

atelier du 16 mars journal

La séance d’aujourd’hui s’est axée sur une innovation technologique bénéfique pour la planète, à savoir le chauffage d’une piscine parisienne, classée monument historique, par une chaudière numérique.

Début mai, la piscine de la Butte aux cailles, située dans le XIIIe arrondissement à Paris verra ses deux bassins chauffés par un système de chauffage innovant, unique à Paris, par le biais d’une chaudière numérique, un mini data center. C’est une révolution pour cet établissement qui était auparavant obligé de le fermer l’hiver, car trop difficile à chauffer.

Mais comment ça marche ?

Dans les sous-sols du bâtiment, ont été installés des serveurs informatiques. Des gros ordinateurs sont répartis dans 6 cubes en inox d’un mètre de côté. On remplit ces cuves d’huile de moteur et les serveurs vont chauffer ce bain d’huile. C’est le même principe que la friteuse qu’on a à la maison où l’huile chauffe grâce à une résistance électrique plongée dedans. Et bien pour la piscine, à la place de la résistance électrique, il y a les ordinateurs qui vont faire monter l’huile à 50 degrés. Ensuite, par un jeu d’échangeurs thermiques, des tuyaux et des plaques en inox, l’eau des bassins de la piscine va pouvoir être chauffée. Permettant alors, de garder la température de l’eau autour des 28°C toute l’année.

Quels sont les avantages d’une telle innovation ?

La piscine va faire des économies d’énergie. Cette chaudière numérique va permettre de maintenir l’eau du bassin à température constante. En termes d’émissions de gaz à effet, cela représente 30% de rejet en moins soit 45 tonnes de CO2 en moins par an pour la ville de Paris qui a promis de baisser d’un quart ses émissions de gaz à effet d’ici à 2020.

Ce système de chauffage a également été mis en place dans une salle de sports à Lyon ou au sein de logements HLM à Nantes.

On estime aujourd’hui que 3 à 7% de l’énergie électrique produite dans le monde est dévorée par l’industrie du numérique. La manne énergétique que l’on va pouvoir recycler est donc colossale.

Ainsi, Cette innovation technologique va tendre à se généraliser dans les années à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *