Archives mensuelles : avril 2017

26 avril 2017

atelier du 16 mars journal

 

La séance d’aujourd’hui s’est axée sur le premier tour de l’élection présidentielle qui a eu lieu dimanche 23 avril 2017 et sur le rôle du Président de la République.

Zoom sur le premier tour des élections présidentielles françaises 2017 :

Selon les derniers sondages, sur les 11 candidats, quatre étaient donnés favoris pour cette élection : Emmanuel Macron, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon et François Fillon.

Dimanche soir dernier, dès 20 heures, les premières estimations sont tombées et plus tard dans la nuit, les résultats définitifs  ont été communiqués. Emmanuel Macron sort gagnant de ce premier tour (23.9 %), suivi de Marine le Pen (21.4 %). Arrivent ensuite, François Fillon (19.9 %), Jean-Luc Mélenchon (19.6 %), Benoît Hamon (6.3 %) et Nicolas Dupont-Aignan (4.7 %). Puis, plus loin derrière, Jean Lassalle (1.2 %), Philippe Poutou (1.1 %), François Asselineau (0.9 %), Nathalie Arthaud (0.6 %) et, en dernière position, Jacques Cheminade (0.2 %).

 Ainsi, deux candidats s’affronteront dans deux semaines lors du second tour de l’élection, le 7 mai prochain, à savoir Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Celui qui remportera le plus de voix sera élu Président de la République.

L’ enseignement principal à tirer de ce premier tour des élections présidentielles est qu’au second tour sont présents, un candidat qui se déclare être « ni de gauche, ni de droite » et une candidate représentant l’extrême droite. Ainsi, aucun des partis traditionnels, gauche (PS) ou droite (LR), ne sont représentés dans ce deuxième tour. C’est la première fois que cela se produit au sein de la Ve République.

Le rôle du Président de la République

Depuis 1958, les Français vivent sous la Ve République. Son fonctionnement et le rôle du président sont définis dans un texte appelé la Constitution datant du 04 octobre 1958.

Mais pourquoi a-t-on besoin d’un président ?

Le président de la République est élu pour 5 ans, au suffrage universel direct, pour servir tous les  français. Ses missions sont  de s’assurer que personne n’attaque le pays et de veiller aux bonnes applications des lois dans le respect du texte de la Constitution de la Ve République.

Il est le chef des armées, il nomme son premier ministre et sur la proposition de ce dernier, il nomme les autres membres du gouvernement et met fin à leurs fonctions. Il représente la France et les français à l’étranger et enfin, il doit également  respecter les lois européennes.

19 avril 2017

atelier du 16 mars journal

La séance d’aujourd’hui s’est axée sur une innovation technologique bénéfique pour la planète, à savoir le chauffage d’une piscine parisienne, classée monument historique, par une chaudière numérique.

Début mai, la piscine de la Butte aux cailles, située dans le XIIIe arrondissement à Paris verra ses deux bassins chauffés par un système de chauffage innovant, unique à Paris, par le biais d’une chaudière numérique, un mini data center. C’est une révolution pour cet établissement qui était auparavant obligé de le fermer l’hiver, car trop difficile à chauffer.

Mais comment ça marche ?

Dans les sous-sols du bâtiment, ont été installés des serveurs informatiques. Des gros ordinateurs sont répartis dans 6 cubes en inox d’un mètre de côté. On remplit ces cuves d’huile de moteur et les serveurs vont chauffer ce bain d’huile. C’est le même principe que la friteuse qu’on a à la maison où l’huile chauffe grâce à une résistance électrique plongée dedans. Et bien pour la piscine, à la place de la résistance électrique, il y a les ordinateurs qui vont faire monter l’huile à 50 degrés. Ensuite, par un jeu d’échangeurs thermiques, des tuyaux et des plaques en inox, l’eau des bassins de la piscine va pouvoir être chauffée. Permettant alors, de garder la température de l’eau autour des 28°C toute l’année.

Quels sont les avantages d’une telle innovation ?

La piscine va faire des économies d’énergie. Cette chaudière numérique va permettre de maintenir l’eau du bassin à température constante. En termes d’émissions de gaz à effet, cela représente 30% de rejet en moins soit 45 tonnes de CO2 en moins par an pour la ville de Paris qui a promis de baisser d’un quart ses émissions de gaz à effet d’ici à 2020.

Ce système de chauffage a également été mis en place dans une salle de sports à Lyon ou au sein de logements HLM à Nantes.

On estime aujourd’hui que 3 à 7% de l’énergie électrique produite dans le monde est dévorée par l’industrie du numérique. La manne énergétique que l’on va pouvoir recycler est donc colossale.

Ainsi, Cette innovation technologique va tendre à se généraliser dans les années à venir.