15 mars 2017

atelier du 16 mars journal

Aujourd’hui, la séance portait sur le droit de vote des femmes et une initiative du collège Banon dans les Alpes-de-Haute-Provence « Silence, on lit ! ».

Depuis quand les femmes ont-elles le droit de voter ?

Au cours de l’histoire, les femmes n’ont pas toujours eu les mêmes droits que les hommes, comme par exemple, le droit de vote. Si aujourd’hui les femmes ont le droit de voter et d’être candidate à des élections dans les pays démocratiques, il n’en a pas toujours été ainsi. Le droit de vote pour les femmes existe depuis environ 150 ans. Avant cela, les femmes étaient jugées « irresponsables » et  leurs rôles étaient de rester à la maison pour s’occuper de leur foyer et éduquer les enfants. Mais peu à peu, les mouvements féministes sont apparus pour réclamer le droit de vote des femmes. Avant le XXe siècle, quelques pays accordent le droit de vote aux femmes mais provisoirement. Il faut attendre 1893 pour que ce droit soit enfin légalisé en Nouvelle-Zélande. Ensuite, vient la Finlande en 1906, la Norvège en 1913 et le Danemark en 1915. En 1918 et 1919, de nombreux pays légalisent à leur tour ce droit de vote comme l’Allemagne, Le Royaume Uni, les Etats-Unis et le Canada. En France, pays des Droits de l’Homme, il faut attendre 1944. Aujourd’hui, dans tous les pays démocratiques, les femmes ont le droit de voter et d’être candidate à des élections. Même si elles sont très peu nombreuses à être à la tête d’un Etat.

Qu’est-ce que l’initiative « Silence, on lit ! » ?

Chaque jour, les élèves du collège de Banon consacrent un quart d’heure à la lecture juste avant la reprise des cours de l’après-midi à 13H40. Une petite cloche retentit et  tous les élèves  sortent un livre de leur choix sauf journaux, magazines et ouvrages scolaires. Professeurs, Personnels administratifs et Techniques se prêtent également à l’exercice. Ainsi, chaque jour, les élèves devront avoir dans leur cartable un livre, leur livre.

Un rendez-vous instauré par la principale du collège, inspiré par l’exemple d’un lycée turc, pour redonner aux élèves le goût à la lecture. L’idée est née en Turquie, dans un lycée d’Ankara. Depuis 15 ans dans cet établissement, tous les jours à la même heure, tout le monde (élèves, professeurs, employés et personnel administratif) fait une pause et lit un livre de son choix pendant quinze minutes.
S’ensuivent des discussions, des recommandations, des échanges où chacun exprime librement ses goûts et ses réflexions.
Les effets bénéfiques de ce temps de lecture sur les élèves comme sur les adultes sont évidents : Le développement de la curiosité, de l’esprit critique, l’amélioration de l’expression écrite et orale, des relations élèves-professeurs, et aussi l’amélioration du climat scolaire.

Ainsi, la principale du collège explique son initiative, « Silence on lit !  Invite à la pratique quotidienne de la lecture, à l’école qui est l’endroit et le moment de la prise des bonnes habitudes. Convaincue que la lecture est une activité nécessaire et bénéfique pour mieux vivre ensemble, nous avons besoin plus que jamais du silence et des partages que le livre rend possible. »

Pour Jessica cette initiative « permet de se calmer, de canaliser son énergie pour bien travailler l’après-midi », pour Lina « c’est bien, ça peut aider ceux qui ont des difficultés à lire chez eux », pour Bintou « cette action permet de se rapprocher les uns et les autres autour d’une activité commune » et enfin Maelys, « C’est bien parce qu’ils sont tous ensemble pour l’activité ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *