Archives mensuelles : novembre 2015

25 novembre 2015

bookwebsite

Lecture des albums : « C’est une urgence » de Richard Marnier, paru chez Frimousse, « Et pourquoi ? » de Michel Van Zeveren et « Après le travail » de Mario Ramos, tous deux de l’éditeur Pastel.

A la suite de la lecture du dernier album, la bibliothécaire demande aux jeunes de s’imaginer plus tard, plus âgés… Quel serait leur métier? Et leur loisirs après le travail?

Lina sera coiffeuse et après le travail, elle ira à la bibliothèque.

Assa sera elle aussi coiffeuse et après le travail, elle ira faire ses courses.

Lanycia sera pompier et après le travail, elle fera ses courses et ira se faire coiffer.

Amir travaillera pour GO Sport et après le boulot il fera de la boxe.

Jade veut être infirmière et après le travail, elle fera une sieste.

Djaba sera caissière et après le travail, elle ira manger au restaurant.

Et enfin, Rayane veut être jardinier et après le travail, il regardera la TV.

 

18 novembre 2015

Blog divers

La séance du 18 novembre 2015 a eu lieu 5 jours après les attentats de Paris.

Afin d’aider les jeunes à en parler s’ils le souhaitaient, deux albums ont été lus :

« La grande question » de Wolf Erlbruch, aux éditions Thierry Magnier et « Petit lapin Hoplà » d’Elzbieta, chez Pastel.

Voici un petit résumé des deux albums:

« La grande question » de Wolf Erlbruch

Pourquoi sommes-nous sur Terre ? C’est à cette question que tentent de répondre
les protagonistes de cet album culte. Chacun a sa propre raison de vivre : quand
le pilote est là pour embrasser les nuages, le soldat, lui, est là pour obéir et le
jardinier pour apprendre la patience ; le chat est sur Terre pour manger des souris,
l’aveugle pour faire confiance, la mère pour aimer…
Avec poésie et délicatesse, l’auteur touche à une notion fondamentale : la singularité
de l’existence de chacun et son droit le plus absolu à en disposer.

« Petit lapin Hoplà » d’Elzbieta

Sous la forme d’une comptine, ce petit livre plein de tendresse et de délicatesse, aborde les thèmes de la mort et du deuil.

Les jeunes ont réagi aux lectures et  quand on leur pose la fameuse grande question de l’album de Wolf Erlbruch, voici quelques unes de leurs réponses : « pour grandir et avoir une vie normale », « pour vivre », « pour communiquer »…

La lecture de l’album d’Elzbieta a aussi fait beaucoup réagir les jeunes sur les notions de « panique » et de « peur »  qui règnent dans la rue et les écoles depuis le 13 novembre. Les jeunes évoquent une alerte à l’école en raison d’un sac de vêtements retrouvé dans l’établissement.

En fin de séance, ils passent à autre chose en posant des questions à Emilienne, stagiaire à la médiathèque et qui vient du Cameroun. Ils la questionnent sur sa situation, la langue parlée là-bas, etc….